5079e4a51d58a2726bfa7dd1bcdfa73e

Bonsoir vous!!

Comment allez-vous? J'espère que ça va. Moi, je suis là, je suis fatigué.

Aujourd'hui c'était mon premier jour de stage. Donc, vous l'aurez compris, j'ai enfin déménagé, mais ce n'est pas vraiment la raison de ma fatigue.

Que vous dire? Que vous racontez?

La veille de mon départ, j'ai reçu mon collègue chez moi. Les jours avant cétait son ami, avec qui ça s'est mal passé, mais bref, on l'oublie lui. Donc il est passé me voir. Entre lui et moi ça a toujours été subtil. Du moins lui il l'a toujours été parce que de mon côté je me devais de faire ce qui était correcte. J'ai toujours pensé que quand on est nouveau dans une entreprise -même avec le peu d'expérience que j'ai- que sortir avec des collègues était exclu, voir interdis. Donc avec lui, on se parlait un peu, et puis quelques fois il se comprtait comme si je lui plaisais, mais bon comme on n'est jamais sûr de rien avec les mecs, je me disais que je me faisais des films. Et puis la fois ou il a amené son ami chez moi, alors je me suis dit, la c'est clair et limpide, je ne lui plais pas. Je pense avoir eu une pointe de déception, mais je pense qe c'était juste le fait de se dire "mince, on ne plait pas à tout le monde." Quand à moi, non, je ne faisais absolument rien de particulier pour qu'il pense quoique se soit si ce n'est être gentil.

Alors la veille de mon départ il est venu et avant il m'avait dit " Tu mets un truc hyper sexy" lol! N'importe quoi! Quand il est arrivé je n'avais rien mis de sexy, non mais, et puis quoi encore! Mais il y avait comme une tension entre nous, comme un truc endormi qu'on pouvait réveiller à tout moment. Je parlais à ma mère au tel, et puis il s'est approché de moi et là j'ai perdu mes mots. Je ne savais plus ce que je disais. Vous savez, comme quand votre amoureux vous embrasse dans le cou pendant que vous essayer de vous concentrer, ben là c'était pareil. Ensuite il a du partir parce que quelqu'un devait passer récupérer des valises. Il avait dit qu'il revenait, mais il n'est pas revenu. Si vous vous rappelez mon message précédent, alors vous vous rappelez que j'ai parlé d'abstinence. Lorsqu'après une heure d'attente, je me suis dit c'est bon je dors, il ne viendra pas, je me suis dit que c'était Dieu qui m'avait sauvé, préservé!

Sincèrement je n'aurais pas couché avec lui, mais je mouillais déjà. Je me disais est-ce que des préliminaires prononcés étaient permis... :D J'imagine bien que non, mais j'y ai tout de même pensé. Je me dis aussi, qu'il savait que s'il était revenu, ça serait parti en sucette, et il ne devait surement pas vouloir gâcher ce qu'il y avait entre nous. En tout cas, c'est ce que je préfère penser.

Ai-je oublié M.E pour autant? Non! Tout le long de cette soirée, je me suis demandé s'il m'en voudrait... Et j'avais peur. Mis à part cette année, M.E et moi on avait réussi à tenir 5 mois sans se voir. D'ailleurs c'était la toute première fois que je parlais d'abstinence. Mais je pense que la vrai raison pour laquelle on a tenu si longtemps c'est premièrement parce que j'étais faché et que je rendais ma chambre en mai et deuxièment parce que je partais en vacance pour deux mois en juillet. Le 1er jour ou j'avais repris ma chambre, je l'avais appelé pour qu'il vienne me sauvé. N'aurais-je pas pu appelé quelqu'un d'autre me direz-vous? Mais mis à part ma soeur qui était à 1H30 et lui à même pas 10 min... Non. Mes voisins? Il était trop tard. Donc, il n'est pas venu le soir, mais le lendemain oui. dans mon message je lui avais dit, même s'il est tard passe quand même s'il te plait. Et à midi trente, il s'était pointé devant ma porte. J'ai été très choqué, parce que je m'étais dit ça y est c'était vraiment fini. Mais non, il était là. En esprit de mâle, il a surement pensé que c'était une ruse pour le voir, mais bon.... Je peux vous dire que pendant 3 jours j'ai dormi dans le canapé au rez-de-chaussé. Donc bref. Ce fameux jour ou il est venu -mais pas pour me sauver en réalité si ce n'est de ma folie d'abstinence- ça ne s'était pas super bien passé, d'abord parce que j'étais frustré parce qu'il ne me prenait pas au sérieux et ensuite parce qu'il était allé bien trop vite,  mais en plus de ça, il avait osé mé traiter de mytho. Je ne sais même plus à quel sujet, mais je l'ai très mal pris.  Du coup voilà. Je me demande comment il le prendrait s'il sait que j'ai couché avec d'autres gars après lui, parce que je crois qu'il m'avait traité de mytho parce qu'il ne m'avait pas cru quand je lui avait dit un. :) Lol! Comme si je l'aurais cru s'il m'avait dit une, haha, parce que pour moi il est trop jolie pour ne succomber qu'a une fille. Peut-être a-t-il pensé la même chose de moi. Genre elle? Bien foutu comme elle est, un seul gars? En 5 mois? MDR!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! hahaha! Dieu, il devait surement me prendre pour une pute. Quelle horreur!

Bref, je crois qu'il n'apprécierait pas. Il penserait que j'ai changé et que je ne suis plus la même. Niveau sexuel, oui en tout cas je ne suis plus la même. 

Et puis j'ai pensé que j'avais passé 10 mois dans une ville ou je n'avais rien vécu parce que pour moi ça n'en valait pas la peine, et puis je me suis dit qu'en fait j'aurais quand même pu vivre quelque chose de beau même si ça n'aurait été que pour six moi mais en réalitéça ne m'aurait pas plus. J'ai vécu une histoire après M.E, celui qui m'a donné le gout du fitness. C'était une vrai relation, pourtant, ce n'est pas lui qui me manque. Lors d'un moment de froid entre M.E et moi, un ex à moi était revenu. On s'était vu un soir, il avait vraiment manoeuvré pour qu'on le fasse, et je me disais non, ça serait bête de lui faire ça. Je n'avais aucune envie de lui. Et puis ptet pour le farie cesser je sais plus, je lui ai donné ce qu'il voulait... Pendant tout l'act, je n'ai pas arrêté de me dire " Ce n'est pas M.E :(". Ensuite le jeune homme est parti. J'étais bien contente. 

Ce que je veux dire, c'est que je ne vois pas l'interêt de vivre des choses éphémères, ou des choses sans passion. Peut-être est-ce de la passion qui m'anime pour M.E!! Tandis que pour les autres.... Je n'ai aucune idée de ce que ça a pu être. Mais ça n'a jamais été pareil. Parfois je me dis, ce n'est peut-être que du sexe qu'il me manque après tout... Mais absolument pas, ou un petit peu, mais je ne vais pas non plus me jeter sur un inconnu pour ça. Et puis c'est lui que je veux et pas uniquement du sexe avec lui.

Aujourd'hui je me suis mie à rêver à combien j'aimerais m'allongé sur sur lui et qu'il joue dans mes cheveux et vice versa. Juste être avec lui.