a4f385e228099024c1e45a2da88ec259

J'ai passé l'après-midi et la soirée avec Monsieur Mont-Blanc hier. La veille nous nous étions échangé quelques sms. Parfois c'était remplie de connotation sexuelle et du coup ça me perturbait. On avait prévu de se voir, alors pour connaitre mes limites je lui ai demandé clairement s'il avait une copine et sa réponse fut oui! Ca m'a un peu fait chier sur le coup. Peut-être avais-je un dernier espoir. Quoi qu'il en soit, ben ça voulait dire pas même un baiser m'était autorisé. Get It!

C'était sympas. Nous n'avons absolument rien fait que nous aurions pu regretter. On a été se poser pas loin du volcan pendant une heure, ensuite on était sensé aller à la salle de sport, mais arrivé chez lui, on ne voulait plus resortir. On a joué à des jeux vidéos, écouté de la musique, mangé une pizza et même regardé un film dans son lit, puis il m' a ramené. Donc rien de méchant.

Pourtant je crois que ce n'est absolument pas correct. Mon moi subjectif pense que si J'avais été sa copine, je serais morte de jalousie et de colère s'il passait autant de temps avec une autre fille. Mon moi objectif pense qu'étant donnée que je ne fais rien de mal je peux continuer de le fréquenter.

J'étais plutôt contente de notre après midi prolongé. C'était plein de réserve. Contenu. Pas de débordement. Je me sentais protégé de moi-même psk pour vous dire la vérité, c'était tout aussi frustrant pour moi.

Les rares fois ou on se frolait, j'avais un tourbillon de chaleur dans mon ventre et mon entre jambe se manifestait de telle sorte que si j'avais été un garçon on aurait appelé ça une érection. Parfois même j'avais l'impression de mouiller. Je mourrais d'envie de passer mes doigts dans ses cheveux. Il était allongé à côté de moi, je respirais son odeur :D et je me retenais d'une force d'y plonger ma main. Je me lançais des encouragement intérieur du genre "ce n'est pas méchant ça; tu joues avec les cheveux de ton coloc" ce qui est vrai mais mon coloc lui, il m'est completement indifférent. A un moment il a mis sa main entre ses jambes, vous savez comme les garçons ils font pour arranger leur boxer, et je n'avais qu'une envie, c'était d'y mettre ma main moi aussi et de la resserer autour de...

Je regardais ses mains (grandes) et je me demandais comment se serait si elle me touchaient là ou c'est chaud et humide chez nous les filles. J'évitais de regarder ses lèvres psk il l'aurait remarqué (il me regarde dans les yeux quand on se parle) et ça aurait été trop... étrange. Voilà.

Quelques fois il prenait son air malicieux, puis il redevenait normal. Il sait qu'il ne doit pas jouer avec le feu.

En rentrant je me suis dit que si ce n'est que moi qui ressens ça (ce que je crois) alors ça va, je peux encore le fréquenter. Il ne semblait pas le moins du monde pertuber comme moi je l'étais. Si la veille, ses mots avaient des connotations, en direct, ce n'était rien. Alors à part les quelques fois ou on s'est frolé, il n'y a eu aucun contact physique entre nous. Toujours une certaine distance. J'aime bien. Ca permet de ne pas enfreindre les règles. :D

Nous n'avions pas parlé de nous revoir aujourd'hui et me quittant il m'a dit "peut-être à demain ou mercredi". Alors je ne sais pas si on se verra cet aprem.

Et puis une chose que j'ai remarqué et qui m'énerve un peu c'est de me dire "si tu veux"!! Ca m'énerve trop. En gros ça veut dire que si on fait un truc psk c'est toi qui veut, et si u n'es pas contente tu t'en prends qu'a toi même. Comme ça ils se déchargent de toute responsabilié. Monsieur E me faisait toujours le coup "je ne suis pas loin, SI TU VEUX, je passe te voir". Ils sont malin, s'il me disait "je veux te voir" lui aurait été le coupable... Fiou

Mais voila ma journée d'hier.

Bisous!!!