Le 07 avril je vous écrivais et je vous disais à quel point j'avais peur de ce qui allait se passer après mon départ. Le 07 avril, avant même la fin, je pleurais déjà toute les larmes de mon corps psk je savais que notre fin allait arriver.

Je savais qu'elle arriverait et elle est arrivé aujourd'hui, ce matin. Je ne suis ni heureuse ni malheureuse, psk je pense qu'avec tout les scénarios que je m'étais imaginé, je m'étais déjà préparé et aujourd'hui ce devait être uniquement la fatalité.

Comme je vous le disais hier, j'étais fatigué. Fatigué d'être mal traité, qu'on ne tienne pas compte de ce que je ressens, de m'énèrver, de patienter, de pleurer et de vouloir donnner sans rien recevoir en retour.

Hier soir je me suis un peu énervé contre lui et ce matin il m'a répondu calmement que les sorties en public ne l'intéressaient pas, qu'il n'y avait que le sexe qui l'intéressait et qu'il me l'avait dit depuis le début. Que pouvais-je répondre à ça? 

Je lui ai donc dit que j'étais fatigué de tout ça et que pour moi il y avait bien plus que le sexe. Je crois qu'ensuite il a voulu me blesser. Il m'a dit qu'effectivement le soir ou je l'avais vu regardé Sandrine il était déjà passé à autre chose.  Très bien. A la base je ne voulais pas me disputer donc j'ai coupé court en le bloquant et je ne l'ai pas laissé aller plus loin et me blesser d'avantage. Je suis quand mm contente d'avoir abordé le sujet. Les doutes c'est affreux. Aujourd'hui je sais.

Donc voila, tout était clair. 

Je me sens libre. Ca me fait peur, hihi. On dirait que je viens de plonger dans un océan de poisson libre.

J'ai entamé ma procédure pour reprendre les études qui me convienne. Jusque là ça va.

L'Espagne ne m'a pas répondu mais pas j'ai un plan B.

J'espère que ça m'archera. J'aimerais tellement réussir quelque chose pour une fois. 

Depuis la fin des cours j'ai eu le loisir de relire à nouveau. Ca me fait beaucoup de bien. Le simple fait de faire cette petite chose me rend heureuse. Lecture et Musique, tout va bien!

Bisous à vous!!!